Team de la madone des motards de Belgique
Slogan du site

Le Team de la Madone des Motards de Belgique (TMMB) propose à tous les organisateurs d’événements de mettre en place un bénédiction de motos dans leur activité.
Le TMMB organise aussi pèlerinages, balades, stages de perfectionnement, …

Motobiographie d’une mère de cinq enfants
Article mis en ligne le 6 décembre 2014
dernière modification le 9 mars 2016

par Jessika d’URSEL
logo imprimer
Enregistrer au format PDF
Licence : CC by-nd

Mes débuts

Eh oui, comment tout cela a-t-il commencé ?

Du plus loin que je me souvienne, il ne me reste que deux souvenirs liés à la moto : Tout d’abord, une photo sur laquelle je suis coiffée d’un magnifique casque de moto ; je dois avoir 16 mois et j’ai l’air de trouver ça super ! Ensuite, une phrase sans appel : "Nous ne t’en payerons pas le plus petit boulon !"

Suivront des histoires effrayantes, racontées dans le but de me dégoûter à tout jamais de la moto, où les routes étaient dévorées à toute vitesse et où le passager, paniqué, avait une guêpe dans son casque, ou encore des chutes spectaculaires au démarrage d’un feu rouge - j’appris par la suite que l’on me parlait d’une 50cm3 - Bref, en un mot : Hors de question de faire de la moto !

D’autant plus que mon expérience "2 roues" fut assez limitée dans ma jeunesse. Ayant appris à rouler sans stabilisateurs à l’âge de 7 ans, j’étais déjà craintive à vélo. La mobylette, 10 ans plus tard, n’a pas été plus convaincante : j’allais si lentement que mon frère me dépassait en courant. Donc, tout espoir, qu’un jour, peut-être, mon tour viendrait d’avoir une moto fut vite abandonné.

Et pourtant…

J’en ai tout de même fait des balades en moto ! La première, en tant que passagère, vers 22-23 ans (Aïe, ça ne me rajeunit pas) fut décisive. J’avais travaillé de nuit ; mon petit ami, récemment motard, était venu me chercher. Il décida de m’emmener au milieu d’une horde de bécanes. Les motards étaient sympas, authentiques, quoique mystérieux, mais soudés et solidaires... Tous frères. Le temps était franchement mauvais, et dans les endroits où nous nous arrêtions pour les pauses et les pique-niques, nous consommions plus de boissons chaudes que de boissons fraîches. Quelqu’un me dit alors : "Si tu n’es pas dégoûtée par cette balade, tu ne le seras jamais." Et c’était vrai !

A suivre…


Évènements à venir

Sur le web

                 
La moto-école LIBERTÉ a son terrain de manœuvre (...)
Activités du Team de la Madone des Motards, (...)
Faire connaitre la Madone de Porcaro ainsi (...)
Mammifère vivant en communauté, le Capivara a (...)
DeHaes Motos SA est un garage BMW situé au (...)


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.72
Version Escal-V4 disponible Hébergeur : OVH